É V È N E M E N T S 
  Stage de bâton à Orléans en octobre 2014
  "Un petit souvenir du dernier stage de bâton à Orléans. Michel, merci encore pour ton enseignement." Elisabeth
(cliquez pour agrandir)
 
Orléans 2014 Orléans 2014
Orléans 2014 Orléans 2014

Championnats de France 2007

Les 12 et 13 mai 2007 au gymnase Elisabeth, Paris 14° :
Michel Dussauchoy obtient 5 médailles d'or et une médaille d'argent.
Tai Ji Quan en Solo :

- style Yang Chao Hou : OR
- style Chen : OR
- Forme rapide : OR
- Bâton long : Argent
Tai Ji Quan en Duo avec Dominique Rousier :

- Mains nues Sanshu : OR
- Bâton long : OR

Une page sur ARTAA dans "Rueil Infos" de janvier 2007

L'ARTAA, « ASSOCIATION POUR LA RENCONTRE PAR LE TAI-CHI-CHUAN, L'AÏKIDO ET AFFINITAIRES », RÉUNIT À RUEIL UNE QUARANTAINE D'ADHÉRENTS AUTOUR DE LA PRATIQUE D'UN ART MARTIAL CHINOIS PAS COMME LES AUTRES. PRÉSENTATION D'UNE DISCIPLINE VOUÉE AU DÉVELOPPEMENT PERSONNEL.
PAR YAËL SIMON
Plusieurs fois champion de France et d'Europe, Michel Dussauchoy ne tarit pas d'éloges sur le tai-chi-chuan. L'association qu'il anime, dont le siège se trouve à Rueil depuis 2001, est née de la rencontre d'une poignée de personnes désireuses d'en dispenser l'enseignement traditionnel. «J'ai pratiqué la lutte et la boxe française, avant de découvrir l'aïkido et le tai-chi-chuan, se souvient Michel Dussauchoy. J'ai été séduit par la dimension spirituelle inhérente à ces pratiques de non-résistance.»

De fait, le tai-chi-chuan s'avère tout autant une philosophie méditative, inspirée du taoïsme, qu'une discipline sportive. «Nous privilégions, au début, une gestuelle lente en duo, quasi chorégraphique, explique Michel Dussauchoy. Ce n'est qu'ensuite que se révèle la perspective "self-defense" du tai-chi-chuan.» Cette «relaxation dynamique» s'adresse à tous les publics, mais répondra plus particulièrement aux attentes de celui ou celle qui recherche avant tout le bénéfice d'un «épanouissement progressif dans le rapport à soi-même et dans sa relation à l'environnement et aux autres». Parfois qualifié de «self-défense féminine» (la notion de féminité renvoyant ici au principe du «yin»), le tai-chi-chuan réconcilie le corps et l'esprit. Sport à part entière qui se pratique à mains nues ou avec des armes (épée, sabre, bâton il relève de la fédération française des arts martiaux chinois et sera élevé au rang de discipline olympique lors des Jeux de Pékin, en 2008.

Un enseignement aux multiples facettes
L'ARTAA a également pour vocation d'enseigner toutes les variantes du tai-chi-chuan, pour toutes les classes d'âge, de même que l'aïkido, le kung-fu et le qi gong, mais ne peut actuellement, faute de locaux suffisamment spacieux, exprimer toute sa créativité. Afin de promouvoir le tai-chi-chuan et autres arts martiaux chinois, Michel Dussauchoy se déclare prêt à organiser des conférences-démonstrations gratuites et à monter une équipe locale de haut niveau. «Notre ambition est de créer une école rueilloise de tai-chi-chuan, où nous formerions de futurs enseignants», précise-t-il. D'ailleurs, l'association attire déjà des professionnels parisiens qui viennent se perfectionner... à Rueil !

Concert

A R T A A a organisé un concert de Musique traditionnelle Turque et Iranienne le 12 mars 2006. Détails en cliquant sur l'icône ci-dessous ...
Exposition Ju Ming - juin 2005 à juin 2006
le Tai Ji Quan à l'honneur dans Rueil-Malmaison
Texte de l'exposition
" Poète et philosophe, Ju Ming puise dans l'âme taoïste une sérénité grandiose qui donne à son oeuvre une plénitude qui atteint le maximum de beauté et de puissance.
Les oeuvres monumentales de Ju Ming nous révèlent qu'une tradition plusieurs fois millénaire n'était pas perdue mais que l'on pouvait la faire revivre avec une densité d'expression qui ne connaît aucune défaillance.
Les sculptures présentées font partie de la série Tai Chi. Leurs formes sont inspirées de cette discipline ancestrale basée sur le mouvement méditatif permettant à l'homme d'être en harmonie avec l'univers par le contrôle de sa force intérieure.
Ces géants de bronze allient dans un équilibre parfait la majesté des volumes et la souplesse caractéristique des gestes du Tai Chi par ailleurs pratiqué par l'artiste.
Cette exposition est installée à Bois Préau et dans la ville du 1er juillet au 31 octobre 2005."
(prolongation en 2006)

imprimer  imprimer